Euroimmo -

Geschichtsträchtiges „ SCHLOSS PELTZER“ : einzigartiger Baustil kombiniert mit edlem Ambiente als herrschaftlicher Wohnsitz, gehobener Hotelbetrieb oder Event Location in exzellenter geographischen...

Si vous avez un peu d’économies, 2.900.000€ quand même, le château Peltzer à Verviers se cherche un nouveau propriétaire. Objectif : assurer l’avenir de ce bien de prestige en le transformant, par exemple, en hôtel. 

Un lieu de rêve, un château, six hectares de jardins à l’anglaise au cœur de Verviers. Construit à la fin du 19e siècle (1893), le Château Peltzer est un fleuron du patrimoine verviétois, un témoin du glorieux passé textile de l’ancienne cité lainière. 

"Georges, le fils d’Auguste Peltzer, un industriel mais aussi député et plus tard sénateur, est né en 1861. A la mort de son père Auguste en 1893, Georges et ses frères se retrouvent à la tête d’entreprises considérables, qui réalisaient toutes les étapes de traitement nécessaires à la fabrication du tissu de laine. C’est à cette époque que Georges décide de se faire construire un imposant château à la mesure de l’opulence de sa famille, bien loin des usines du centre-ville et de leur fumée, bien loin aussi des habitations des ouvriers", raconte Louis-Bernard Koch, historien.

Et de poursuivre : "Il faut savoir qu’en 1933, à la mort de Georges Peltzer, la société Peltzer et fils employait 2200 personnes. C’est dire l’importance considérable de cette famille à Verviers, à l’égale des Biollay, des Simonis,...Ils ont contribué largement à la prospérité de notre ville. D’ailleurs, aujourd’hui, ce bâtiment est emblématique à Verviers. Tout le monde le connait, tout le monde l’aime bien. Beaucoup d’entre nous y ont passé des soirées mémorables. C’est vraiment un bâtiment merveilleux."

Aujourd’hui, le château se loue toujours, uniquement pour des événements extérieurs. Mais les propriétaires allemands veulent le vendre. "Ils veulent vendre parce qu’ils sont trois associés et n’ont plus envie de suivre les organisations du château. Ils l’ont acheté en 2014 et, maintenant, ils travaillent sur d’autres domaines. Donc ils veulent le vendre", explique Bruno Creutz, agent immobilier chez Euroimmo.

Dans un écrin de verdure, à la porte des Ardennes, ce château de style néogothique offre de multiples possibilités. Pour un projet hôtelier par exemple... "Il y a un projet hôtelier qui a été dessiné par un architecte allemand en collaboration avec un architecte d’Eupen. Ce projet hôtelier porte sur 55 logements. On a un accord préalable avec la commune pour cela. Maintenant, on peut aller jusqu’à 80 mais c’est l’investisseur qui devra avoir les accords nécessaires avec la commune et le service urbanisme de la Région Wallonne. Ce serait un hôtel 5 étoiles, un hôtel de luxe", lâche Benjamin Noblué, gérant de Noblué Immobilier.

2,9 millions d’euros, c’est la somme rondelette pour ce beau projet hôtelier...mais la porte reste ouverture pour un particulier qui voudrait réaliser son rêve. "On a un beau parc, un beau bâtiment, ... C’est ouvert à tous les investisseurs. Ca peut être une personne qui veut en faire un restaurant chic ou simplement un privé qui a les moyens d’injecter beaucoup d’argent pour rénover. Mais c’est clair que l’endroit se prête plus à un hôtel", ajoute Benjamin Noblué.

Hôtel haut de gamme ou château des Mille et Une Nuits d’un amateur fortuné, le château devrait en tout cas charmer ses futurs occupants.

Drucken